• MARCHER AVEC DIEU EN DEMANDANT SES DIRECTIVES

    « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? » (Actes 9.6)

    Pour beaucoup d’entre nous le train de vie ou le gagne-pain a changé de forme. Tout a été remis en question par les événements. Dans cette révision de toutes choses, combien d’hommes ont posé la question : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »

    Antagonisme entre la volonté de l’homme et celle de Dieu.

    L’homme a détrôné Dieu dans son cœur (1) ; par orgueil, il se croit supérieur puisqu’il veut se passer de sa sagesse ; par égoïsme, il se préfère à Dieu puisqu’il fait graviter toutes choses autour de lui-même ; par vanité, en s’attachant aux choses vaines de cette terre.

    L’homme veut diriger sa vie, faire ce qui lui plaît.

    « L’homme ne meurt pas, il se tue », a-t-on dit à propos de sa stupide façon de s’alimenter. Le même propos est juste en l’appliquant à sa vie morale et spirituelle. L’homme sait très bien qu’il faut obéir à Dieu et il n’en tient pas compte (2). L’histoire de Saul de Tarse se répète sans cesse : n’écouter que sa volonté, agir à sa guise, exécuter ses plans à soi, voilà l’homme de tous les temps.

    Et pourtant, il doit céder devant Dieu.

    Que tout genou fléchisse devant ta majesté

    Et qu’aujourd’hui je puisse courber ma volonté

    Quand l’homme rencontre Dieu sur le plan de sa volonté, c’est la cessation de sa lutte, l’arrêt dans la résistance, la détente, l’apaisement, le repos (3).

    L’homme ne peut être heureux que dans cette rencontre. Son cœur est fait pour vivre en harmonie avec Dieu. Tous ceux qui ont essayé de vivre sans Dieu, ont connu toutes les déceptions. En se rendant à Dieu, ils ont enfin éprouvé le repos du cœur vainement cherché ailleurs (4).

    La meilleure attitude au monde est celle-ci : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? » Plus que jamais, l’heure est propice, puisqu'un recommencement s’impose. Qu’il soit effectué avec Dieu, et l’on verra vraiment du nouveau dans le monde, c’est-à-dire l’ordre de Dieu remplaçant le chaos. Si Dieu est mis de côté, la vanité de l’homme le conduira à l’échec et à la ruine.

    Qui doit adopter cette attitude, poser cette question ? On répond généralement : « les jeunes, à l’aube de la vie, ont besoin de directives. » Oui, certes, mais tous les autres aussi ont besoin du secours, de la présence de Dieu.

    Comment nous y prendrons-nous pour intégrer les valeurs spirituelles à nos vies matérielles ?

    D’abord, un point d’arrêt : une halte est nécessaire. Prenons le temps de la réflexion en établissant le bilan d’une vie avec Dieu ; le temps de la prière en élevant nos cœurs à Dieu ; le temps de la décision en recommençant aujourd’hui sans remettre à demain. Ainsi nous abandonnerons notre mentalité païenne dont le fond est l’inquiétude pour adopter la mentalité chrétienne, dont le fond est la confiance. Le Père nous attend et veut répondre à notre question : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »

    (1) Psaume 14.1 (2) Proverbes 1.32 ; (3) Esdras 8.22 ; (4) Psaume 34.9

    Marcel ARNAL

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • LE RÊVE

    Une fille chrétienne rêve la nuit, qu'une personne est venue lui donner  une lettre en disant que c'est un message que son amie qui est en enfer lui a écrit.

    Dans son rêve, elle prend l'enveloppe et lit  ceci :

    _"Mon amie, au fait, je ne sais pas si je peux encore t'appeler mon amie car tu m'as rendu un mauvais service. Le plus mauvais service qui n'ait jamais existé sur terre. En effet j'étais avec toi chaque matin, chaque midi et chaque soir. Tu étais ma meilleure amie, et pourtant tu ne m'as jamais parlé de Jésus-Christ._

    _Tu m'as appris comment aimer, comment aider, comment s'habiller mais jamais tu ne m'as parlé  sincèrement de Jésus-Christ._

    Et voilà maintenant que je suis ici, c'est trop tard pour moi."

    La fille se réveille de son rêve, en tremblant et sent une forte odeur de soufre dans sa chambre. Elle prend la décision d'appeler son amie en question, mais le frère de son amie lui apprend que son amie vient de mourir la nuit même.

    Je  vous supplie de tout lire.

    À ceux qui lisent ce message, lisez le jusque au bout SVP.

    CECI EST UN VRAI TÉMOIGNAGE.

    ALORS, TOI MON AMI(E). JE TE DIS QUE JÉSUS-CHRIST TE VEUT !! IL EST LA SEULE PERSONNE QUI PEUT TE SAUVER ! VIENS À LUI, NE TARDE PLUS STP !!!!

    ACCEPTE-LE DANS  TA VIE.

    Parlons de JÉSUS-CHRIST a nos proches mes chers  frères et soeurs avant qu'il ne soit trop tard...

    Que Dieu nous aide !!!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • QUE C'EST DOMMAGE !

    Nous disons que Jésus revient bientôt, pourtant nous ne faisons rien pour qu'il nous trouve prêts à son retour.

    Nous connaissons la volonté du Père, pourtant nous continuons volontairement à désobéir à sa parole.

    Nous disons que nous croyons au Fils de Dieu, pourtant nous et rejetons ses paroles.

     Nous savons que la bible dit que "Dieu n'exauce point les pécheurs", pourtant nous nous  attachons d'avantage au péché en demandant à Dieu de nous bénir.

    Nous disons que voulons aller au ciel, et pourtant nous sur le chemin de la perdition et nous rejetons toute parole visant à nous détourner de la mauvaise voie.

    Nous sommes fiers de nos titres à l'église, et pourtant notre part est avec les adultères, les impudiques, les menteurs,...

    QUE C'EST VRAIMENT DOMMAGE !

    REPENTONS-NOUS ET CONSACRONS ENTIÈREMENT NOS VIES À JÉSUS-CHRIST

    PRÉPARE-TOI À RENCONTRER TON DIEU !

    Emmanuel Péniel

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Pas le moral ? Récitez cette prière !

    Seigneur je te demande le courage et la lucidité pour faire face aux peines et aux difficultés. Ne laisse pas mon moral s’effondrer. Tu es ma forteresse et mon rocher, le bouclier qui me garde face à l’adversité. Ne permets pas que la confusion frappe ceux qui remettent entre Tes mains, leur espoir et leur foi.

    Mon cœur veut être rempli de Ta confiance. De toutes ses forces, mon cœur est disposé à Te servir, il veut aller de l’avant et s’engager au service des plus beaux de mes rêves.

    Aide-moi à offrir le meilleur de moi-même, à m’abandonner pleinement à la bonté et la pureté de Ton amour. Aide-moi à me centrer sur Ta Parole qui réconforte, qui soutient, qui exalte et encourage devant tous les obstacles et les épreuves du chemin.

    Aide-moi à explorer la profondeur de mon être, à m’examiner et me connaître en vérité. Aide-moi à trouver tous ces talents que Tu as semé en moi, afin d’atteindre le succès et le bonheur en toutes et chacune des tâches qu’il me soit donné de réaliser.

    En ton Nom, avec ton aide, je sais que je peux vaincre. Aucun de ceux qui ont placé leur confiance en Toi, en Ta compassion et en Ta miséricorde, n’a jamais été déçu.

    Amen

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Question d'un Internaute : "Être rempli du Saint-Esprit, est-ce un processus à long terme (qui vient à force d'obéir à Dieu) ou bien cela peut-il se faire dans l'immédiat (il suffirait de demander) ?"

    Soyons tout d'abord bien au clair sur le fait que la plénitude du Saint-Esprit n'est aucunement le résultat de nos efforts pour l'obtenir, mais bien un don de Dieu. Il est vrai, cependant, qu'elle n'est accordée qu'à certaines conditions.

    Paul prie pour les Éphésiens afin que ces conditions soient remplies : "… afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi ; afin qu'étant enracinés et fondés dans l'amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu." (Éphésiens 3.16-19)

    Le Saint-Esprit doit d'abord accomplir une oeuvre intérieure : "puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur", jusqu'à ce que notre foi grandisse et nous permette de "savoir" que Christ habite dans notre coeur.

    Cette profonde communion avec le Sauveur nous "enracine et nous fonde dans l'amour" et nous ouvre des horizons de "compréhension" et de "connaissance" spirituelles. Alors seulement la "plénitude" peut venir.

    Certains textes nous témoignent d'une expérience subite, vécue par des personnes ainsi préparées : "Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer." (Actes 2.4)

    "Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla ; ils furent tous remplis du Saint- Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance." (Actes 4.31)

    "… disant : Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t'est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m'a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit." (Actes 9.17)

    D'autres textes montrent une plénitude déjà établie :

    "Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l'Esprit dans le désert," (Luc 4.1)

    "Alors Pierre, rempli du Saint-Esprit, leur dit : Chefs du peuple, et anciens d'Israël," (Actes 4.8)

    "Mais Etienne, rempli du Saint-Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu." (Actes 7.55)

    "Alors Saul, appelé aussi Paul, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards sur lui, et dit :" (Actes 13.9)

    Il n'est certainement pas interdit de demander au Seigneur de nous remplir de son Esprit, mais il faut savoir que l'exaucement de cette prière n'a rien d'automatique, et qu'il est indispensable d'avoir la bonne attitude de coeur, comme le dit l'auteur de l'épître aux Hébreux :

    "… approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d'une mauvaise conscience, et le corps lavé d'une eau pure." (Hébreux 10.22)

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique