• La justice et ce qui la dépasse...

    "Mais il répondit à son père : Voilà tant d’années que je suis à ton service sans jamais désobéir à tes ordres, et jamais tu ne m'as donné un chevreau pour que je fasse la fête avec mes amis. Mais quand ton fils est arrivé, celui qui a mangé tes biens avec des prostitués, pour lui tu as tué le veau engraissé ! Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi et tout ce que j'ai est à toi, mais il fallait bien faire la fête et nous réjouir, parce que ton frère que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et il est retrouvé." Luc 15:29-32

     

    Apparemment, le fils aîné de la parabole possède le sens de la justice ! Son frère cadet a dépensé tout l’argent donné par son père avec les prostituées. Il revient, sans le sou, dans une profonde misère, et voilà que son père le reçoit sans un seul reproche et l’embrasse ! Lui aurait réagi autrement : N’est-ce pas sa faute ? Il n’a que ce qu’il mérite, alors qu’il passe son chemin…

    La justice est le fondement de toute vie sociale. Mais il y a quelque chose au-dessus de la justice, c’est la bonté et la grâce. La justice est la bonne application des lois et règlements ; elle fait régner l’ordre mais n’a pas de sentiments. La grâce, au contraire, quand elle est authentique, réchauffe et libère. La grâce et la bonté font jaillir la paix, la joie, la vie, la liberté.

    Le père de la parabole manifeste une attitude bien différente de celle de son fils aîné. Il aime son jeune fils repentant, lui fait grâce et le lui témoigne en organisant une fête en son honneur, la fête du retour.

    Dieu pardonne et fait grâce aujourd’hui à celui qui se repent, parce que celui-ci se met à l’abri du sang de Jésus Christ, son Fils (1 Jean 1:7-9).

    Dieu a agi et agit ainsi envers moi. Il ne me tient pas rigueur des offenses que je lui confesse. Vais-je me comporter comme le fils aîné de la parabole envers mon frère qui revient repentant après avoir commis un écart ? Bien sûr que non ! Au contraire, je me réjouis avec lui de ce qu’il a retrouvé la communion avec notre Père.

    Source (Plaire au Seigneur)

    « Dieu regarde au coeurNotre besoin de pardon (1) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :